andrew henderson menu

Andrew Henderson

Founder of Nomad Capitalist and the world’s most sought-after expert on global citizenship.

ABOUT THE COMPANY

What we’re all about

MEET OUR TEAM

Meet our 60+ global team

CONTACT US

We’re here to serve you

FAQS

Your questions answered

TESTIMONIALS

Read our testimonials

NEWSLETTER

Get free email updates

NC-image-menu

ACTION PLAN

Our flagship service for entrepreneurs and investors

ACTION PLAN ELITE

Create your Action Plan directly with the Mr. Henderson himself

CITIZENSHIP BY DESCENT

Claim a second passport based on familial connections

ALL SERVICES

Click here to see all our products and services

PASSPORT INDEX

Discover the world’s best passports to have in an ever-changing world

CITIZENSHIP MAP

Explore the citizenship options using our interactive citizenship map

TAX MAP

Explore the tax details for countries using our interactive tax map

ALL RESEARCH

Click here to see all of our research and interactive tools

THE WORLD’S #1 OFFSHORE EVENT

Learn from our R&D playbook and meet like-minded people at our annual event.

NOMAD CAPITALIST THE BOOK

Andrew Henderson wrote the #1 best-selling book that redefines life as a diversified,
global citizen in the 21st century… and how you can join the movement.

Finance • Most Popular

Les 12 pays ayant les impôts les plus bas d'Europe : Guide fiscal 2024

Fallback Image

Avez-vous déjà rêvé de vivre en Europe ? Beaucoup d'entre nous l'ont fait.

Les taux d'imposition élevés si stéréotypés en Europe ont fait fuir vers les Caraïbes, le Moyen-Orient ou l'océan Pacifique de nombreux entrepreneurs et investisseurs accomplis qui étaient en quête de pays à fiscalité nulle.

La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas nécessaire de s'installer aux Bahamas ou à Dubaï pour bénéficier de taux d'imposition peu élevés, à condition de pouvoir investir une partie de son argent en Europe. 

Dans cet article, nous avons dressé une liste d'une douzaine de pays européens présentant des taux d'imposition favorables, permettant d'alléger votre charge fiscale.

Nomad Capitalist est une solution clé en main pour la planification fiscale offshore, la double nationalité, la protection des biens et la diversification mondiale ; pour en savoir plus, cliquez ici..

Vivre en Europe et payer peu d'impôts 

Voici ce qu'il faut savoir : bien que vivre en Europe et dans l'un des pays où les impôts sont les plus bas soit un exploit rare, il est possible pour presque n'importe qui de vivre en Europe à plein temps et de payer peu d'impôts sur ses revenus… même si l'on n'est pas millionnaire. 

Il ne s'agit pas de vivre comme un nomade numérique. Bien sûr, il est possible de passer trois mois en été à vivre en Europe puis de passer quelques mois plus au sud dans un pays comme la Serbie.

Tant que vous n'établissez pas d'attaches fiscales dans un pays, votre seule préoccupation est de vous assurer que vous n'êtes pas tenu de payer des impôts dans votre pays d'origine.

Cependant, un thème récurrent chez les chefs d'entreprise à sept ou huit chiffres avec lesquels nous travaillons est le désir d'avoir un chez-soi. 

Pour de nombreuses personnes prospères, traîner une valise à travers le monde n'est tout simplement pas leur truc. Ils veulent un domicile (presque) à temps plein ET les avantages d'une fiscalité minimale.

C'est là que les pays à faible fiscalité entrent en jeu.

Même si d'autres pays, comme la France, resteront toujours interdits à ceux en quête d'une excellente planification fiscale, les pays suivants méritent largement d'être pris en considération. 

1. L'Andorre

living-in-andora-reduce-taxes
Ce village médiéval niché à flanc de montagne montre la beauté de la campagne andorrane.

Sous la pression de l'Union européenne, l'Andorre a mis en place son tout premier impôt sur le revenu en 2015, mais elle reste un paradis fiscal à faible taux d'imposition, commodément niché entre l'Espagne et la France, deux pays où les impôts sont élevés.

Longtemps connue comme une destination pour les achats de produits hors taxes, l'Andorre est un pays montagneux idyllique qui offre également des permis de séjour aux investisseurs et aux chefs d'entreprise.

Heureusement, l'Andorre s'est positionnée pour attirer les personnes aux moyens plus modestes que d'autres pays à faible fiscalité comme Monaco.

L'Andorre est parfaite pour ceux qui disposent de gains en capital ou d'une richesse générationnelle ; il n'y a aucun impôt sur la fortune, ni sur les donations, ni sur les successions, et le seul impôt sur les plus-values est prélevé sur la plupart des ventes de biens immobiliers en Andorre.

Le seul impôt est celui sur le revenu, dont un généreux montant de 24 000 euros est exonéré, et le taux le plus élevé de 10 % entre en vigueur à partir de 40 000 euros.

À moins d'être bien connu dans votre domaine, il y a deux façons d’obtenir le droit à la résidence : réaliser un investissement ou créer une entreprise.

Dans tous les cas, vous devrez vous engager à vivre 90 jours par an en Andorre, à louer ou à posséder un bien immobilier, à maintenir une caution et à souscrire une assurance maladie ; de nombreux résidents sont exemptés des taux d'imposition déjà peu élevés, selon la manière dont ils gagnent leurs revenus.

Pour créer une entreprise, vous devrez présenter votre CV et un plan d’affaires, et déposer une caution de 50 000 euros pour un seul candidat.

Cette voie nécessite beaucoup moins de capital initial, mais vous devez effectivement gérer une entreprise, ce qui signifie que la vie en Andorre doit faire partie de votre planification globale en matière d'entreprise et de fiscalité.

Si vous préférez être un résident passif, vous pouvez investir 400 000 euros en Andorre, ce qui peut inclure des investissements immobiliers.

2. La Hongrie

Devançant la Bulgarie, la Hongrie applique un taux d'imposition sur le revenu des sociétés de 9 %, sans minimum. L'impôt sur le revenu des personnes physiques est également l'un des plus raisonnables d'Europe, avec un taux standard de 15 % du revenu brut imposable. 

Les dividendes, les plus-values et les intérêts sont imposés à un taux fixe de 15 %, la contribution sociale annuelle maximale étant de 2 000 euros.

Pour être considéré comme résident fiscal, il faut soit passer au moins 183 jours en Hongrie au cours d'une année civile, soit y posséder un domicile permanent. Ou sinon, votre centre d'intérêt doit se trouver sur ce territoire si vous avez plusieurs résidences dans différents pays, y compris la Hongrie. 

Les non-résidents ne paient l'impôt sur les sociétés que pour les activités commerciales menées par une société hongroise. Vous avez désormais la possibilité de vous acquitter de l'impôt hongrois sur les sociétés en dollars américains ou en euros. 

Bien que la Hongrie offre un taux d'imposition peu élevé sur les sociétés et raisonnable sur les revenus des particuliers, elle est beaucoup moins favorable à l'immigration que la plupart des autres États membres de l'Union européenne. (Il convient également de noter que la Hongrie a été l'un des plus grands défenseurs de la confiscation des fortunes en Europe.)

3. La Bulgarie

Low-tax living in Bulgaria
La Bulgarie offre le charme des villes d'Europe de l'Est, de nombreuses stations balnéaires sur la mer Noire et un taux d'imposition forfaitaire de 10 % sans minimum.

Avec un taux unique de 10 %, la Bulgarie possède le taux d'imposition sur le revenu des personnes physiques le plus bas de l'Union européenne. Le taux d'imposition des sociétés en Bulgarie est également de 10 %, ce qui signifie qu'elle offre le deuxième taux d'imposition des sociétés le plus bas de l'UE, après la Hongrie. La Bulgarie respecte également des conventions fiscales avec de nombreux pays, ce qui pourrait permettre à certains entrepreneurs internationaux de bénéficier d'un traitement fiscal spécifique.

Les taxes sur les traitements et salaires sont plafonnées à 19,6 %.

Pour résumer, le système fiscal bulgare est simple : il suffit de vivre en Bulgarie pour payer des impôts à un taux de 10 % seulement. Vous pouvez devenir résident fiscal en vivant en Bulgarie pendant au moins 183 jours par an ou en convainquant le centre des impôts que la Bulgarie est votre « lieu de vie ». 

Bien qu'il soit souvent plus facile de séjourner tout simplement dans le pays, le critère du « lieu de vie » offre plus de souplesse et fait intervenir plusieurs facteurs. L'Europe de l'Est est l'un des endroits les plus sous-estimés au monde pour y vivre, même si, parmi les pays des Balkans, vous préférerez peut-être vivre en Serbie ou en Roumanie.

Cela dit, la Bulgarie offre l'avantage d'être un pays plutôt libéral pour les activités, avec des comptes bancaires faciles à ouvrir et un important secteur de sociétés offshore à faible fiscalité attirant beaucoup d'entrepreneurs et de capitaux.

Consultez le programme bulgare de citoyenneté par l'investissement pour voir si l'obtention de la nationalité bulgare peut contribuer à votre stratégie fiscale. Si vous avez besoin d'une résidence ou d'une société dans l'UE pour vos activités commerciales, la Bulgarie est le pays idéal.

4. La République tchèque

Cost living in Prague, Czech Republic low tax countries in Europe
Bien que Prague soit une destination touristique de premier plan en Europe, le coût de la vie y est l'un des moins élevés d'Europe centrale.

La République tchèque est rarement considérée comme une juridiction à faible fiscalité, bien qu'elle ait normalisé les taux d'imposition sur le revenu des personnes physiques et sur les sociétés pour les ramener à des niveaux raisonnables.

La République tchèque est depuis longtemps une destination attrayante pour les étrangers souhaitant déménager. Prague, en particulier, figure régulièrement sur les listes des meilleures villes européennes..

En tant que lieu de résidence à faible taux d'imposition, la République tchèque (ou la Tchéquie, comme ils préfèrent) convient le mieux aux citoyens de l'Union européenne.

En effet, les travailleurs indépendants européens peuvent non seulement bénéficier du taux d'imposition forfaitaire de 15 % de la Tchéquie, mais également appliquer une déduction fiscale forfaitaire en lieu et place des dépenses réelles.

Pour la plupart des chefs d'entreprise, cette somme peut réduire de 40 % ou 60 % l'impôt forfaitaire, ce qui laisse un taux d'imposition effectif de 6 % à 9 % pour les entrepreneurs indépendants.

À l'instar du Portugal et d'autres pays de l'Union européenne, une véritable planification fiscale s'avère nécessaire si vous choisissez de vivre en Tchéquie.

D'une part, vous devrez louer ou posséder un logement à proprement parler ; la bonne nouvelle, c'est que le coût de la vie à Prague est étonnamment bas compte tenu de la popularité de la ville auprès des touristes et des nomades numériques.

5. La Géorgie

Low tax countries in Europe Georgia
La Géorgie offre un paysage touristique varié. Par exemple, Mtskheta, en Géorgie, abrite un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Même si la Géorgie n'est pas située au centre de l'Europe, son emplacement dans le Caucase la place carrément entre l'Europe de l'Est et l'Asie.

Une anecdote : la Géorgie est également le seul pays européen à disposer d'un système fiscal essentiellement territorial, ce qui signifie que les revenus d'origine étrangère correctement structurés ne sont pas imposés dans la plupart des cas.

L'impôt sur le revenu en Géorgie est fixé à 1 % pour les particuliers dont le revenu annuel ne dépasse pas 500 000 laris géorgiens (GEL), soit environ 194 000 dollars américains, l'impôt sur le revenu des personnes physiques étant nul sur les revenus d'origine étrangère.

Ainsi, pour les citoyens non américains, il est facile de créer une structure internationale et de ne payer aucun impôt sur les bénéfices tout en étant résident légal de la Géorgie. Il est également possible de conserver un domicile à temps partiel en Géorgie sans être soumis à des obligations fiscales.

Vous pouvez même devenir résident fiscal sans vivre en Géorgie si vous êtes capables d'attester de votre fortune ou de vos revenus élevés. Tbilissi, la capitale de la Géorgie, n'est certes pas Paris, mais la Géorgie est l'un des pays les plus sûrs au monde et l'un de nos préférés chez Nomad Capitalist.

Le coût de la vie y est extrêmement bas et des activités comme le tabagisme et les jeux d'argent sont extrêmement bon marché par rapport à l'Union européenne qui est excessivement réglementée.

6. Gibraltar

Tax-free countries like Gibraltar for residence visas low tax countries in Europe
Gibraltar offre des visas de résidence aux investisseurs fortunés prêts à payer un impôt forfaitaire annuel.

Gibraltar est depuis longtemps un lieu de résidence fiscale populaire pour les citoyens britanniques, mais les avantages de Gibraltar en tant que résidence à faible taux d'imposition sont accessibles à tous.

Niché à l'extrémité sud de la péninsule ibérique, bordant l'Espagne au nord, Gibraltar est un territoire d'outre-mer britannique. Cela signifie que, puisqu'il s'agisse d'un pays souverain, il est en mesure de définir ses propres politiques fiscales.

Il existe deux façons de devenir résident de Gibraltar : créer une société ou justifier d'un patrimoine net élevé. Comme c'est généralement le cas avec ces programmes, il est plus facile pour les entrepreneurs de répondre à ces critères en créant une société, mais, à long terme, il est plus facile d'attester de sa fortune.

Le système HEPSS, pour « High Executive Possessing Specialist Skills » (Cadres supérieurs possédant des compétences spécialisées), permet aux entrepreneurs ayant une société sise à Gibraltar de payer un impôt maximal sur leur salaire.

Vous devez gagner plus de 120 000 £ par an, mais vous ne serez imposé que sur 120 000 £. Cela se traduit essentiellement par un impôt forfaitaire de 29 940 £, bien qu'il faille également tenir compte de l'impôt sur les sociétés de Gibraltar. Vous devrez posséder ou louer un logement à Gibraltar.

Le programme de visa de catégorie 2 est également intéressant, mais il exige un patrimoine net de 2 millions de livres sterling (environ 2,5 millions de dollars américains). Il y a quelques autres conditions à remplir pour prouver ce niveau de fortune ; la principale d'entre elles est d'acheter ou de louer une maison conforme aux critères d’éligibilité.

inon, vous ne pouvez exercer pratiquement aucune activité sur le territoire de Gibraltar. Vous paierez un impôt annuel minimal de 32 000 £ et un impôt annuel maximal de 37 000 £ sur la base des taux d'imposition sur le revenu de Gibraltar qui sont, étrangement, progressifs puis régressifs, allant de 10 % à 29 %, l'impôt standard étant de 12,5 %.

7. Malte

Low-tax living in Malta
Malte permet aux citoyens étrangers de payer une taxe forfaitaire annuelle afin d'exonérer leurs revenus étrangers de l'impôt maltais.

Malte est l'un des quatre pays de cette liste à faire partie de l'espace Schengen et l'un des trois seulement à faire partie de l'Union européenne. Cette nation insulaire a mis au point certains des programmes les plus favorables de l'UE en matière de fiscalité, tant pour les particuliers que pour les entreprises, avec des taux d'imposition sur les sociétés de seulement 5 % pour les entreprises non résidentes.

Malte dispose depuis longtemps d'un programme de résidence aux droits forfaitaires, mais, comme je l'ai expliqué dans un article récent sur le nouveau programme mondial de résidence, elle est devenue le deuxième choix en matière de résidence permanente.

Contrairement à Andorre et à Monaco, Malte n'exige aucune présence physique sur ses deux îles méditerranéennes, ce qui signifie que vous pouvez y établir votre résidence sans pourtant y vivre.

En outre, Malte se targue de réduire la bureaucratie et permet même aux résidents d'inclure du personnel domestique dans leur demande (à l'instar du programme MM2H de la Malaisie).

Les résidents maltais ne sont pas imposés à Malte sur les revenus d'origine étrangère conservés en dehors du pays. De plus, ils ne sont pas soumis à l'impôt sur les gains en capital étrangers, même si ceux-ci sont versés sur un compte bancaire maltais.

Les autres revenus, y compris les pensions, peuvent être imposés une seule fois à un taux forfaitaire de 15 % grâce au réseau de conventions fiscales de Malte. Le coût du maintien de la résidence à Malte est un « impôt minimal » forfaitaire de 15 000 euros à payer chaque année. Avec une planification adéquate, celui-ci devrait également être l'impôt maximal. Il est également possible d'obtenir un certificat de résidence fiscale.

8. Monaco

countries with no income tax
À Monaco, il n'existe pas d'impôt sur le revenu des personnes physiques.

Bien que Monaco ne soit pas membre à part entière de l'Union européenne, il participe de facto à l'espace sans frontières de Schengen et confère ainsi une excellente mobilité.

L'exclusivité de Monaco et sa proximité avec la France et le reste de l'Europe en font une résidence fiscale plus sérieuse qu'une petite île située au milieu de l'océan. Le taux de l'impôt sur le revenu des personnes physiques est toujours de 0 % à Monaco, tandis que celui de l'impôt sur les sociétés est fixé à 25 % depuis le début du mois de janvier 2022.

Pour ce faire, il faut généralement effectuer un dépôt bancaire de 500 000 euros et acheter (ou louer, dans certains cas) une propriété sur place.

Étant donné que les places de parking se vendent souvent jusqu'à un million d'euros, la résidence à Monaco est réservée aux entrepreneurs et investisseurs les plus fortunés.

Elle est également réservée à ceux qui souhaitent réellement y vivre ; vous devez y passer 3 mois par an pendant les 9 premières années et vous pourrez ensuite obtenir ce qui est en fait une résidence permanente, mais qui nécessite un séjour de 183 jours par an.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez consulter notre guide sur la résidence ou la nationalité monégasques.

9. Le Monténégro

Offshore Montenegro company low tax countries in Europe
Le Monténégro a un faible taux d'imposition sur les sociétés et est l'un des pays d'Europe où il est le moins coûteux de créer une entreprise.

Le Monténégro se targue d'avoir l'un des taux d'imposition sur le revenu des personnes physiques et sur le revenu des sociétés les plus bas d'Europe, tous deux fixés à 9 %.

Comme beaucoup de ses voisins des Balkans occidentaux, le Monténégro a cherché à attirer les entreprises dans son petit pays (sa population est de 620 000 habitants) en réduisant les taux d'imposition. Alors que presque toute l'Europe de l'Est affiche des taux d'imposition raisonnables d'une dizaine de pourcents, le Monténégro offre les taux d'imposition les plus bas et l'avantage d'être un pays où l'on aurait vraiment envie de vivre.

Les locaux connaissent le Monténégro sous le nom de Crna Gora, qui signifie « montagne noire », mais c’est le terme italien qui a été gardé, conférant ainsi au pays un certain sex-appeal du fait de sa ressemblance au nom de Monaco. 

C'est un endroit magnifique à visiter pendant la saison estivale, un lieu parfait pour se détendre, profiter des couchers de soleil et de la cuisine méditerranéenne.

Le gouvernement du Monténégro semble avoir joué sur cette notion, en invitant les investisseurs étrangers à développer des stations balnéaires de luxe sur son littoral immaculé, dans le but de devenir le joyau de la mer Adriatique. 

Le Monténégro permet aux étrangers qui achètent une propriété résidentielle d'obtenir une carte de séjour temporaire, renouvelable chaque année. Si vous passez moins de 183 jours au Monténégro, normalement, vous ne serez pas imposé.

Si vous vivez au Monténégro la majeure partie du temps, vous deviendrez résident fiscal et devrez payer le taux forfaitaire de 9 % sur vos revenus.

Bien que le Monténégro ne soit pas un pays à fiscalité nulle pour les résidents à temps plein, il constitue un lieu de domicile très attrayant, principalement pour les Européens qui recherchent une résidence légitime à faible taux d'imposition afin d'apaiser ceux de leur gouvernement d'origine.

Le Monténégro dispose également d'un programme de citoyenneté par l'investissement si vous souhaitez élargir votre portefeuille de passeports et votre portefeuille d'investissement.

10. Le Portugal

countries-with-the-highest-tax-portugal
Bien que le Portugal soit un pays à forte fiscalité, les étrangers peuvent bénéficier d'une exonération fiscale de 10 ans pour les résidents non habituels, ce qui leur permet d'exonérer de l'impôt portugais jusqu'à 100 % de leurs revenus.

La plupart des gens n'associent pas le Portugal aux pays à faible fiscalité. Dans la plupart des cas, ils ont raison : le Portugal est loin d'être un pays où le taux d'imposition est favorable au résident moyen.

Les recettes fiscales du pays (en % du PIB) s'élevaient à 23,4 % en mars 2022, contre 9,2 % pour la Suisse.

Toutefois, les étrangers peuvent bénéficier d'une exonération fiscale de 10 ans pour les résidents non habituels, ce qui leur permet d'exonérer de l'impôt portugais jusqu'à 100 % de leurs revenus.

Bien que cette exonération ne vous permette pas de vivre au Portugal sans payer d'impôts éternellement, elle dure suffisamment longtemps pour vous permettre de demander la nationalité portugaise si vous remplissez les conditions de séjour physique plutôt souples.

Mais il y a un hic : les structures les plus optimisées sur le plan fiscal ne pourront pas bénéficier de l'exonération fiscale du Portugal. Les revenus provenant de pays figurant sur la liste noire ne peuvent pas faire l'objet d'une exonération, ce qui signifie que votre société offshore aux îles Vierges britanniques ou à Hong Kong ne fonctionnera pas.

Une planification fiscale importante est nécessaire pour vous assurer que tous vos revenus d’affaires et passifs sont structurés de manière à faire disparaître les impôts pendant que vous habitez au Portugal.

11. La Suisse

Low-tax living in Switzerland
La Suisse a été l'un des premiers pays à permettre aux contribuables fortunés de négocier avec ses cantons un impôt annuel forfaitaire de 11,5 % maximum.

Il ne fait aucun doute que la Suisse est devenue moins accueillante, tant sur le plan de l'immigration que sur le plan bancaire, au cours des dernières années. Cela dit, elle reste l'un des pays les plus sûrs et les plus respectés au monde, bien située au cœur de l'Europe.

La résidence en Suisse confère un air de légitimité que beaucoup d'autres résidences à faible taux d'imposition ne peuvent égaler. Les étrangers ont le choix entre deux options de résidence. La première consiste à créer une nouvelle société en Suisse et à embaucher des employés locaux.

Cette société paiera l'impôt sur les sociétés en fonction du canton (région) dans lequel elle est constituée, et vous, en tant que directeur, paierez l'impôt suisse sur le revenu.

La méthode d'imposition la plus courante et la plus avantageuse pour vivre en Suisse est celle de l'imposition forfaitaire, également connue sous le nom d’« imposition d'après la dépense ».

Selon cette méthode, une famille peut s'installer en Suisse et payer un impôt forfaitaire annuel basé sur leur coût de la vie plutôt que sur leur revenu réel.

En règle générale, il faut s'attendre à payer au moins 150 000 $ et jusqu'à 1 million de dollars d'impôt forfaitaire par an, selon le canton où l'on souhaite habiter.

Vous ne pourrez pas non plus résider légalement à Zurich. Si votre revenu annuel est supérieur à un million de dollars, le maintien de votre domicile et de votre résidence fiscale en Suisse vous permettrait de bénéficier d'un taux d'imposition modéré. Si vos revenus se chiffrent en millions, la Suisse pourrait réduire votre taux d'imposition à moins de 10 %.

Bien que la Suisse soit loin d'être un pays bon marché pour y vivre, elle offre l'un des niveaux de vie les plus élevés au monde, avec un taux d'imposition maximal de 11,5 %.

12. Le Royaume-Uni

United Kingdom Low tax countries in Europe
Le Royaume-Uni est loin d'être un paradis fiscal, mais il existe certaines exceptions à la règle en matière de taux d'imposition, dont vous pouvez profiter si vous êtes un entrepreneur fortuné.

À l'instar du Portugal, le Royaume-Uni n'est pas exactement un paradis fiscal pour tous, mais il l'est pour un groupe restreint de personnes fortunées.

En exploitant la différence entre domicile et résidence, certains citoyens étrangers peuvent vivre à Londres et payer un impôt forfaitaire annuel. Ce système de « non-dom » a été rendu populaire grâce à des milliardaires du Moyen-Orient et de la Russie qui ont élu domicile au Royaume-Uni tout en affirmant qu'ils ne gèrent pas leurs affaires depuis Kensington.

Comme leurs revenus sont d'origine étrangère, ils peuvent être imposés sur la base des transferts de fonds ; si les revenus restent en dehors du Royaume-Uni, ils ne sont pas imposés.

L'obtention de la résidence en Grande-Bretagne nécessite un investissement conséquent, mais, pour la bonne personne, les avantages fiscaux l'emportent sur les coûts initiaux.

La demande d'avantages fiscaux pour les personnes non domiciliées peut être gratuite pendant six ans au maximum. Au-delà de cette période, les charges calculées sur les transferts de fonds se situent entre 30 000 £ et 90 000 £, en fonction de la durée de résidence.

La résidence fiscale au Royaume-Uni est un sujet très complexe et il vaut toujours la peine d'en discuter longuement avec un fiscaliste avant de demander des avantages, d'autant plus que certains avantages pour les non résidents doivent être demandés à l'avance.

Les pays ayant les impôts les plus bas d'Europe - FAQ

Quel est le pays où les taux d'imposition sont les plus bas d'Europe ?

L'impôt sur le revenu est fixé à 1 % pour les particuliers dont le revenu annuel ne dépasse pas 500 000 laris géorgiens (GEL), soit environ 194 000 dollars américains. L'impôt sur le revenu des personnes physiques est de 0 % pour les revenus d'origine étrangère.

Dans quel pays de l'UE l'impôt est-il le plus élevé ?

Le taux d'imposition finlandais de 56,95 % est le plus élevé de l'UE. Le Danemark, l'Autriche et la France sont également des pays à fiscalité élevée.

Quel est le pays européen où l'on ne paie pas d'impôts ?

En Andorre, le taux d'imposition sur le revenu des personnes physiques est de 0 % et le taux maximal de 10 % s'applique à partir de 40 000 euros.

How to Move to Europe


Optimisez votre taux d'imposition

De nombreux pays offrent de généreuses exonérations fiscales, des impôts fonciers minimes, des vacances fiscales et d'autres incitations à s'y installer.

Nous pouvons vous aider à déterminer les pays qui vous traiteraient le mieux, à choisir votre taux d'imposition personnel et professionnel, afin que vous puissiez reprendre le contrôle de votre vie.

Notre équipe s'entretient avec des représentants de gouvernements et repère les lacunes que nous pouvons exploiter. Nous recevons des clients qui ont fini par payer le double de leur note d'impôts parce qu'aucun plan global n'avait été mis en place pour eux.

Il existe une infinité de scénarios qui peuvent mal tourner, mais vous n'avez pas besoin de l'apprendre en en faisant vous-même l'expérience. 

Nous serions ravis de <a href="https://nomadcapitalist.com/apply/" target="_blank" rel="noreferrer noopener" role="link"vous servir.

GET ACTIONABLE TIPS FOR REDUCING TAXES AND BUILDING FREEDOM OVERSEAS

Sign up for our Weekly Rundown packed with hand-picked insights on global citizenship, offshore tax planning, and new places to diversify.

YOU MAY ALSO LIKE

Reduce Your Taxes And Diversify Your Wealth

Nomad Capitalist has helped 1,500+ high-net-worth clients grow and protect their wealth safe from high taxes and greedy governments. Learn how our legal, holistic approach can help you.

What do you want to accomplish?

Let us know your goal and we will tell you how we can help you based on your details.

$

We handle your data according to our Privacy Policy. By entering your email address you grant us permission to send you the report and follow up emails later.